Français English
Galerie > Couchers de Soleil, rayon vert > Rayon vert et rayon bleu
1782 photos dans la photothèque
Recherche
et tri
Le cône d'ombre de la Terre révélé par les satellites
Arc circumzénithal
Le vrai rayon vert
20228 fois
Rayon vert et rayon bleu
19845 fois
Puis le rayon vert
17366 fois
Rayon vert et rayon bleu
16685 fois
Le Soleil touche son reflet
15104 fois
Rayons bleus et verts
14272 fois
Rayons bleus et verts
13674 fois
Soleil en oméga
13240 fois
Rayons bleus et verts
12925 fois
Rayon vert, rayon bleu
7237 fois
 Les autres photos de "Rayon vert et rayon bleu"
| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Rayon vert et rayon bleu
Cliquez pour agrandir l'image
Click to enlarge
1024 x 768 pixels (135 ko)

   1024 x 768 pixels (135 ko)
Le Soleil, qui est maintenant immergé jusqu'aux genoux dans l'océan Atlantique, exhibe à nouveu un liseré bleu tout en haut de son disque, tandis qu'à sa droite, c'est un liseré vert qui est visible.

Mais il est temps d'expliquer ce que sont le rayon vert et le rayon bleu.
L'atmosphère de la Terre agit comme un prisme qui dévie (réfracte est le terme employé) la lumière selon un angle différent dépendant de sa couleur (sa longueur d'onde). Lorsque le Soleil se couche, nous voyons donc l'image formée par la superposition d'une infinité de disque coloré allant du rouge, le disque le plus bas, au bleu, le disque le plus haut dans le ciel). Nous devrions ainsi voir le disque ourlé d'un liseré supérieur allant du rouge au bleu.
Mais c'est sans compter sur la diffusion de l'atmosphère : la lumière bleue est dispersée bien plus fortement que la rouge par les molécules de l'atmosphère. C'est à cause de cela que le ciel est bleu. Ainsi, lorsque le Soleil est très bas, la majorité de la lumière verte et surtout bleue a disparue. Le disque bleu du Soleil est invisible et le disque vert à peine perceptible.
Mais lorsque le ciel est très pur, la diffusion du vert et du bleu est plus faible, et il est alors possible de voir ce liseré allant du vert au bleu. Alors pourquoi ne le remarquons-nous jamais ? Pour la bonne raison que nous sommes éblouis par le disque du Soleil majoritairement rouge-orangé qui nous masque ainsi ces liserés.
Mais une poignée de secondes avant que le Soleil ne soit engloutit par l'horizon (ou une montagne lointaine), le disque allant du rouge au jaune a déjà sombré ou disparu, et il ne subsiste plus que le plus discret disque vert ourlé d'un liseré bleu encore plus pâle qui parvient à nos yeux : c'est le rayon vert (car le bleu est minoritaire), suivi du rayon bleu (car le vert a alors disparu).
En général, le bleu est trop diffusé pour être visible et ce n'est qu'à condition que le ciel soit parfaitement pur qu'il est possible de voir un petit quelque chose bleuté.
Cet effet de rayon vert peut être renforcé par un mirage au ras de l'eau : le mirage amplifie le fin liseré vert ou bleu qui nous apparaît comme plus haut, donc mieux visible et plus longtemps.

Vous verrez sur les images qui suivent que le bleu disparaît au fur et à mesure, diffusé par un trajet toujours plus long dans l'atmosphère. C'est pourquoi à la fin, seul le rayon vert est visible, sans plus une trace de bleu.
Vue 19845 fois Voir la photo suivante de la même série.
Instrument   lunette Canon 350D + WO Megrez 480/80 (F/D 6.0)
Pose et film   1/4000 s sur
Date et lieu   7 avril 2006, Tronoën (Finistère)

 Les autres photos de "Rayon vert et rayon bleu"
| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Pluie d'étoiles
en Bretagne

Pluie d'étoiles en Bretagne
La Bretagne de nuit
en panorama !

Quartier libre
Quartier libre
Le plus petit
des grands livres
sur la Lune !

Louez ou achetez
mon exposition
pédagogique sur l'astronomie
exposition pédagogique sur l

Membre de
TWAN

The World At Night

Le ciel,
un jardin vu
de la Terre

Le ciel, un jardin vu de la Terre
Prix spécial du jury
du livre d'astronomie
en 2009

Newsletter
Indiquez
votre e-mail

Découvrez
mon site pro

Site pro


© 2003-2013 Laurent Laveder - pixheaven.net